Procrastination

J'ai des choses à faire.
Des choses «importantes», qu'il faudrait vraiment que je fasse (si seulement j'étais une adulte responsable).
Des choses obligatoires mais pas super agréables.
Et ça ne me tente pas, mais alors pas du tout.

J'ai donc développé un art, un mode de vie, une méthode gagnante.
Je suis une procrastinatrice douée, dévouée et talentueuse.

La clé, pour réussir sa procrastination, c'est d'être imaginatif.
Il ne faut pas avoir peur d'innover, de se déstabiliser, de sor, tir de nos zones de confort.

Par exemple, j'ai déjà LU la TRILOGIE du Seigneur des Anneaux.
Je suis vraiment sortie de ma zone de confort qui est «la joie de vivre».
Est-ce que je le referais? JAMAIS DE LA VIE. Est-ce que je suis contente de l'avoir fait? Non, non, vraiment pas.
Est-ce que ça m'a permis de repousser pendant plusieurs jours ce que je devais faire? Oui, à la perfection.

Parce que quand on veut procrastiner, l'essentiel, ce n'est pas ce que l'on a à faire en bout de ligne.
L'essentiel, c'est ce que l'on fait pour NE PAS faire ce que l'on a à faire.

Dans une journée, je peux faire un gâteau au fromage (même si je n'aime pas ça), aller voir les nouveaux planchers de bois francs de ma voisine (même si je ne fais pas la différence entre bois franc et bois n'importe quoi), regarder les photos facebook d'une fille qui était dans mon cours de maths en secondaire 3 (à qui je n'ai jamais vraiment parlé), apprendre des berceuses, nettoyer mon rack à épices (et le remplir et placer les épices en ordre alphabétique et apprendre l'origine de chaque épice), nettoyer derrière mon divan (ark), aller au Pharmaprix et ensuite au Jean Coutu et comparer quelle marque maison est la plus économique (comme si j'étais à 3 cennes près dans mon budget), écouter toutes les capsules des Têtes à Claques et essayer de comprendre pourquoi ça ne me fait pas rire (la raison est si simple!).

Mais vous n'êtes pas obligé d'en faire autant pour procrastiner.
Je vous rappelle que je suis une chef de la procrastination, une championne, une reine! (même si je ne pense pas que ça fasse un effet de fou dans un CV).

Voici quelques petits éléments qui vont vous aider à savoir si vous êtes dans le déni de faire quelque chose (donc en train de procrastiner)
Si, à la place de faire ce que vous avez à faire vous...

-Faites un appel téléphonique qui va vous prendre beaucoup de temps mais qui aurait pu attendre.
-Proposez de garder votre neveu, nièce, voisin, voisine, cousin, cousine, enfant quelconque qui est en bas âge (si vous n'aimez pas les enfants, vous gagnez une coche de plus dans votre procrastination).
-Allez magasiner pour un costume de bain
-Lisez mon blog (je comprends tsé, moi je l'écris...)
-Allez faire vos achats pour vos cadeaux de Noël (ou n'importe quelle fête qui n'est pas dans 2 jours)
-Décidez d'écouter toutes les saisons de Virginie en rafale parce qu'il y a quelque chose que vous n'avez pas compris
-Écoutez TLC, Canal D, MusiquePlus ou Canal Vie

Mais c'est correct.
Vous avez le droit (et moi aussi!), de repousser jusqu'à la limite de la décence ce que vous avez à faire (sauf si c'est genre une opération pour se faire retirer une appendice enflée, pour vrai niaisez pas avec ça là). Ça ne fait pas de mal à personne et comme le dit si bien le proverbe (je pense que c'est Jules César qui a dit ça, mais il faut que je vérifie mes sources)
«ne fait pas aujourd'hui ce que tu peux remettre à demain» Amen!

Commentaires

Articles les plus consultés