Les quêteux.

En fin de semaine, je suis tranquillement en train de marcher.
Rien de plus banal.
Je marche au centre-ville.
Évidemment, qu'est-ce qui arrive? Je me fais quêter de l'argent.

Je ne donne jamais d'argent aux quêteux. Souvent parce que je n'en ai pas (ou juste de l'argent en papier et je sais que 5$, c'est pas la fin du monde, mais je ne suis pas assez riche pour me foutre d'un 5$. Et de toute façon, les quêteux demandent «Avez-vous un peu de change?» et non pas «Avez-vous 5 piasses en papier?» ou «Avez-vous un billet de lousse?»).

Des fois j'en donne quand ils font quelques choses. Genre ceux qui jouent de la musique dans le métro (bon, eux, c'est pas des quêteux, ben oui ça en est mais pas de la même sorte). Mais je ne suis pas certaine de vouloir encourager une personne qui a une pancarte «weed et bon karma». Des fois j'en donne aussi parce que je n'ai pas été assez rapide.
Genre: je sors d'un commerce avec une poignée de change que je suis en train de mettre dans mon porte-feuille et je fais (par accident) un contact visuel avec un quêteux et il me demande du change...je trouve ça cheap de lui mentir en pleine face quand il a la preuve que tu mens.

Même si je ne donne pas d'argent, je suis fine. Je les regarde. Je leur réponds. Je dis «Non désolée».
Je suis une bonne refuseuse-de-donner-du-change.

Mais en fin de semaine, j'ai été trop fine. En tout cas, j'ai trouvé ça weird. Et le quêteux aussi je pense.
Quêteux: As-tu un peu de change?
Moi: Non, désolée. Bonne soirée là!

J'ai souhaité bonne soirée à un itinérant...c'était juste étrange.
J'ai remarqué mon «erreur» et j'ai fait une face de «Hein? J'ai dit ça, je suis dont ben vedge, je me juge!» (vous savez de quelle face je parle?). Et lui, il a remarqué que j'ai dit ça et il a fait une face de «Je ne suis pas certain si c'était sincère ou de l'ironie. Voir que je vais passer une belle soirée, je vis dans la rue!»
J'aurais voulu lui expliquer qu'il n'y avait rien de méchant dans tout cela. Mais déjà, j'étais 3 coins de rue plus loin.

C'était une erreur de langage, de parlage, une erreur de réponse.
Comme quand tu demandes à quelqu'un:
Toi: Salut, ça va?
Lui: Oui.
Toi: Oui, ça va.
OUPS! Il ne t'as pas retourné la question. Petit moment de malaise.
Mais c'est une habitude.

Voilà! J'ai l'habitude souhaiter bonne soirée aux gens.
Et je ne fais de discrimination dans mon partage de «bonne soirée».
Dans le fond, je suis une super personne.
Ouep, c'est exactement ça.

Commentaires

Articles les plus consultés