Joli petit nez

Respire par ton joli petit nez.
C'est ce que je me dis en ce moment pour ne pas me transformer en Hulk.
Et foutre tout mon bureau à l'envers.
Ça ferait sans doute du bien sur le coup, mais après, ça me mettrais juste encore plus en cr***. (Ma mère lit ce blog, je ne suis donc pas game de sacrer...mais HO! Que ça me tente!)

Je respire et je me calme.
Mais tsé, des fois, tu travailles avec du monde.
Vous êtes supposé pousser dans la même direction et t'as comme l'impression qu'ils poussent dans l'autre sens? Et que des fois ils font des feintes de pousser avec toi et finalement non et quand tu as le dos tourné, ils vont faire des pic-nics avec d'autres amis? Est-ce que ça vous ai déjà arrivé? Moi oui.

Et j'essaye de lâcher prise mais câline que c'est pas facile!
Je ne serais jamais un moine bouddhiste, je vous le dis tout de suite.
J'ai ben trop de rage et d'agressivité en moi!

Je veux que cette relation, cette aventure aille bien. Mais je ne peux pas faire toute seule.
Malheureusement. Je serais tellement plus efficace TOUTE SEULE.
Et c'est assez terrible de se rendre compte de ça maintenant que le processus est enclanché.
J'ai l'impression qu'on ne vit pas sur la même planète.
Clairement oui, on vit dans la même ville. Mais je vous assure que ce n'est pas le même monde.

Je suis fâchée. Et je suis tannée. Et je suis stressée.
Et je me sens seule. Au monde.

J'ai quand même des merci à faire. À des copains/copines qui m'ont refilé un coup de main.
Comme ça. Gentiment. Sans rien demander.
Juste pour aider.
Je trouve ça génial. Du fond du coeur, merci.
Mais comment ça ces coups de mains viennent de gens pas impliqué du tout dans le projet?
Étrange.

Bref, j'ai un peu (beaucoup, passionnément) de rage.
Et de la déception aussi. (Ce qui est encore pire à mon avis. Rappelez-vous vos parents. Quand ils vous disaient «Je ne suis pas fâché, je suis déçu.» Ça fait encore plus mal au coeur je trouve.)

Et je rajouterais une seule chose.
Le mot «sexy» sert à décrire une fille (ou un gars) qui est hot.
Pas à décrire un concept de show, un communiqué de presse ou tout autre chose marketing.
Ça ne veut rien dire «tu devrais rendre ton texte plus sexy». Rien.

Voilà, c'est fait.
J'ai ventilé.
Maintenant, je retourne dans la machine.
Non, c'est faux.
Je m'en vais boire de la sangria.


Commentaires

  1. Ah man, j'ai mal au ventre pour toi. La sangria s't'une bonne idée. Ça pourrais aider à... En fait ça va pas t'aider comme tel mais ça vaut la peine d'essayer!

    RépondreSupprimer
  2. Hahahahaha! Annie, que je t'aime! :)
    Et oui, la sangria n'a rien réglé, mais câline qu'elle a fait du bien!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés