*(&@&0$207$@ de STM. Encore.

Hier, c'était une journée de cul de marde.
Oui, ce genre de journée.

Tsé, le matin, il faut que je travaille sur l'ordi. Mais pour une raison que j'ignore, sans doute juste parce que LA VIE a décidé que c'était pas ma journée, mon ordi est lent. Mais d'une lenteur de dinosaure. Tous mes programmes sont lents, internet est lent, sauvegarder est lent…tout va pas vite. Et moi, j'ai besoin que ça goal.

Tu veux tester tes limites en tant qu'être humain? Oublie monter le Kilimanjaro, participer à Fort Boyard ou faire The Amazing Race. Places-toi devant un internet lent. Et essayes de rester calme.
Tu vas voir que tu es crissement pas un Bouddha.

Bref, ma journée commence mal.
Ensuite, je dois quitter. J'ai un rendez-vous.
Et je réalise que mon homme a quitté la maison avec MA passe de bus, SA passe de bus ET le vélo.
Un peu plus et il prenait aussi tout mon linge pour être certain que je ne quitte pas la maison.
Je suis fâchée. Vraiment fâchée. Vraiment, vraiment, vraiment beaucoup.

Parce que là, je sais que ma journée va juste aller en empirant: je vais devoir dealer avec un gars de la STM. Je. Vais. Mourir.
J'ai failli annuler mon rendez-vous.
Parce que tsé, je sais que je ne suis pas bonne avec les gars de la STM. Ils m'irritent comme ça ne se peut pas. J'ai dû avoir un fuck solide avec une société de transport dans mon autre vie et ça me poursuit dans ma vie actuelle.
Les seuls employés dans le service à la clientèle qui agissent comme s'ils ne travaillaient pas dans le service à la clientèle, avec, pour ligne directrice: «Le client me dérange en permanence».

Tsé, moi, j'ai appris. Je me suis abonnée à la carte Opus à l'année (je le recommande d'ailleurs à tout le monde!). J'ai ma passe de bus, qui se recharge automatiquement, avec des prélèvements dans mon compte et quand ma carte expire, on m'en renvoie une autre par la porte.
J'avais réglé mon problème: PU JAMAIS BESOIN DE DEALER AVEC UN GARS DE LA STM!

C'était sans compter avec l'aide de mon homme.
Bref, je dois dealer avec un gars de la STM. Et je suis déjà fâchée. Ça regarde mal.
Je me rends au métro, j'arrive devant le guichet, y'a déjà une fille.
Je me dis, dans toute ma mauvaise volonté «Bon, check la conne qui est sans doute en train de payer avec des 10 cennes pis qui va me faire manquer mon métro!»

Mais non. La fille est super efficace.
C'est le gars, dans sa cabine, qui l'est pas.
Il tient le change de la fille dans ses mains et jase avec un de ses collègues. La fille semble aussi impatiente que moi. Elle demande «C'est beau?» en tendant la main. Il continue de jaser.
Youhou?! T'es pas capable de faire 2 choses en même temps?! Au pire, fais juste tomber le change sur ton comptoir et elle va faufiler sa main.
Mais non, il jase.

Et on entend le métro qui approche.
Et je suis fâchée.
Il finit par donner le change à la fille, qui part à la course.
Mon tour. J'essaye de rester calme, mais je suis tellement déjà fâchée…j'ai déjà tout mon change de prêt, il a juste besoin de me donner 1 billet et c'est réglé.
Je pense «Grouille, grouille, grouille, grouille, grouille!!!»
Lui, il pense «Je..vais…jaser..et…prendre…mon..temps…parce que…je suis syndiqué…et j'haïs ma…job…»
J'ai presque mis mon bras en entier dans le petit trou pour lui garocher mon argent et prendre mon billet avec une face de «T'es chanceux qu'il y aille une vitre, je te sauterais dans la face, embreille!!!»
Il a paru surpris. Il a (ENFIN) arrêté de jaser pour me donner mon billet.
Il m'a fait un regard mauvais. Je lui en ai fait un encore pire.
J'ai gagné.

Et je suis partie en courant (en gougoune tsé, c'est pire) pour ne pas manquer mon métro que du blabla de gars blasé qui se raconte des potins sur d'autres gars blasés a failli me faire manquer (Ça l'air que Mario l'a faite pis que ça n'a pas passé auprès du conseil! Peu importe ce que ça veut dire.)

Je cours, y'a le bruit «bip.bip.bip» qui averti que les portes vont fermer.
Je me pitch de côté, entre les portes qui étaient en plein mouvement de fermeture.
Smooth, comme un ninja, mon entrée était parfaite.
Y'a même un monsieur qui m'a fait un signe de tête pour me féliciter de ce beau move.

Et là, j'étais pu de mauvaise humeur.
Je venais d'exécuter la perfection.

Commentaires

  1. Ahahaha j'adore !!!!! Je pense qu'il y a un alinéa secret dans les conventions collectives de la STM qui empêche tout employé d'aller trop vite ! :p

    Moi ceux que j'ai du mal c'est les inspecteurs de la STM (qui sont habillé quasiment comme la police)....d'après moi le prêt d'uniforme doit également venir avec la face bête des policiers, parce que je n'en ai jamais vu un sourire ! Et malheur si tu oses aller leur dire qu'il y a un gars qui est en train de se faire battre au bout de la rame.....heyyyyyyy c'est ben trop loin pour eux autres, ça se concerte pour savoir ce qu'il faut faire, qui ils vont appeler sur leur radio, il va falloir faire un rapport en 3 copies, et tralalalalalère. Faque ça te regarde avec une face de mépris ou de dédain (ou les 2) ou encore ça fait comme si tu ne jasais pas dans une langue connue sur terre (ils m'ignorent les criss !!!!!!!!!).

    Des fois j'ai envie d'en lancer un, comme ça, sur la voie pour voir s'il va réagir ! :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha! T'as ben raison, c'est sûrement dans leurs conventions collectives..ou dans leur entrevue «Pouvez-vous être bête? Et plus bête? Et êtes-vous en mesure d'ignorer un client?»

      Supprimer
  2. Tu vois, sans le dude de la STM, tu serais restée marabout. :P

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés